Algérie-Maroc
Algérie-Maroc
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Algérie-Maroc

Forum de discussion entre Maghrébins, expulsés marocains d'algerie,algerie-maroc

Le deal à ne pas rater :
ASOS : -20% en plus sur les articles déjà soldés
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Algérie-Maroc » Les déportations / Souvenirs / Réçits » Marocains d'Algérie / Algériens du Maroc » Expulsés marocains d'Algérie » Le projet de loi portant criminalisation du colonialisme risque d'être avorté

Le projet de loi portant criminalisation du colonialisme risque d'être avorté

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

admin"SNP1975"

admin
Admin



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Selon Ziari, son retrait n’est pas à écarter en cas de l’amélioration des relations entre les deux pays
Le projet de loi portant criminalisation du colonialisme fait l’objet de modification


Le bureau de l’Assemblée nationale populaire, APN, a effectué de petites modifications sur le texte du projet de loi portant criminalisation du colonialisme français, qui fait l’objet, actuellement, d’un examen au niveau du gouvernement. Selon une source parlementaire, les modifications effectuées portent sur l’exposé des motifs et l’article 18, en vue de le transmettre à l’exécutif, pour un examen final, dans un délai de 2 mois.
Selon la même source, les modifications proposées par le bureau de l’APN portent sur le texte du projet de loi, c’est-à-dire la modification de quelques termes, en particulier dans l’article 18. Le projet de loi a été transmis au gouvernement, sous sa forme initiale, par le bureau de l’assemblé nationale, avant d’être examiné par la commission des affaires juridiques et des libertés, soutient la même source, soulignant qu’il sera examiné en conseil de gouvernement, et sera retourné à l’APN dans un délai ne pas dépassant 60 jours, ce qui permettra à la commission des affaires juridiques d’en donner son avis.
Dans ce contexte, l’introduction du projet de loi pour adoption, au niveau de l’assemblée nationale, dépendra de l’accord du gouvernement. Pour rappel, ce dernier a indiqué, récemment, que certaines obligations diplomatiques et juridiques avaient failli avorter ce projet de loi. Mais la déclaration faite par l’adjoint du président du Sénat, Abderezak Bouhara, a dissipé quelques points ambigus, notamment en ce qui concerne la position du gouvernement, et a donné l’impression que le parlement algérien, avec ses deux chambres, adopterait le projet de loi.
De sa part, le président de l’assemblée nationale populaire, Abdelaziz Ziari, a déclaré, avant-hier, que « l’adoption de ce projet de loi dépendra des circonstances qui vont caractériser le moment dans lequel il sera présenté au vote par les députés ». M. Ziari entend par ceci l’amélioration des relations algéro-françaises, ce qui signifie que s’il aura un rapprochement entre les deux pays, dans les quelques mois à venir, il est fort probable que l’Algérie renoncera définitivement à ce projet de loi criminalisant le colonialisme français en Algérie.



SNP



Si la génération de novembre ,je veux dire la génération des parachutés au sein de l'ALN en mars 1962 est prête à oublier ce pan de notre histoire sacrée par le sang des chouhadas. Nous les jeunes de l'indépendance sommes en alerte et n'oublierons jamais les humiliations du colonialisme avant qu'il fasse sa repentance .



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

http://www.marocainsdalgerie.net

Egomis

Egomis
Admin
Selon Ziari, son retrait n’est pas à écarter en cas de l’amélioration des relations entre les deux pays
Le projet de loi portant criminalisation du colonialisme fait l’objet de modification

Voilà une déclaration qui rappelle ...l'appel du berger à la bergère.
On menace la France de l'adoption d'une loi qui au demeurant est amplement justifiée par l'histoire et la morale mais on se ...rebiffe.

Ne dis t-on pas chez nous que la honte soit sur celui qui sort son épée, la brandit et ne s'en sert pas...

Hélas! nos politiciens qui ont souvent les pieds plus ancrés la-bas que chez nous, n'ont plus rien de chez...nous.

Pragmatisme!!! dites-vous?...

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum