Algérie-Maroc
Algérie-Maroc
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Algérie-Maroc

Forum de discussion entre Maghrébins, expulsés marocains d'algerie,algerie-maroc

Le deal à ne pas rater :
Soldes Nike : remise supplémentaire de 15% avec le code NIKE2021
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Algérie-Maroc » Les déportations / Souvenirs / Réçits » Marocains d'Algérie / Algériens du Maroc » Expulsés marocains d'Algérie » Dis, racontes moi l’ALGERIE….

Dis, racontes moi l’ALGERIE….

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1Dis, racontes moi l’ALGERIE…. Empty Dis, racontes moi l’ALGERIE…. le Lun 26 Avr - 11:31

admin"SNP1975"

admin
Admin

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


 


Photo du désert algérien le hoggar et le tassili
Dis, racontes moi l’ALGERIE….






Te raconter l’ALGERIE ? il y a tant de chose à raconter !
L’ALGERIE, plus grand pays africain, grand comme 5 fois la France et le Sahara grand comme 4 fois. L’Algérie fait partie du Maghreb, signifiant « le couchant », qui comprend le Maroc, la Tunisie et la Libye
Séparée de la France par la Méditerranée, Marseille n’est qu’à 800 Km et Paris 1600.
Ses côtes bordent la méditerranée sur une longueur de 1200 km, avec plages de sable fin, criques et falaises, le point le plus éloigné d’Alger est à 2330 km à la frontière du Niger.
Le climat est doux, humide sur le littoral, l’air pur en altitude, les températures moyennes vont de – 5° à 45°. En hiver, il est possible de skier à 50 km d’Alger, à Chréa, station située à 1500 m. d’altitude. Dans le parc national du Djurdjura, en Kabylie, le Lalla Khadîdja culmine à 2308 m et de son sommet souvent enneigé, le panorama sur la Kabylie, la mer et les portes du désert est unique. On y trouve aussi, ‘’ la grotte de glace’’, glacier souterrain qui se développe à 80 m de profondeur et à 2000m d’altitude.
Les côtes extrêmes, vont de –35m., au dessous du niveau de la mer, dans certains chott, et le plus haut sommet culmine à 3003 m dans le Hoggar. C’est dans cette immensité désertique, que le Révérant Père Charles de Foucauld, a installé son ermitage à 1900 km d’Alger.
De cette retraite il écrit : «La vue est plus belle qu’on ne peut le dire ni l’imaginer. Rien ne peut donner une idée de la forêt de pics et d’aiguilles rocheuses qu’on a à ses pieds : c’est une merveille. On ne peut la voir sans penser à Dieu ; j’ai peine à détacher mes yeux de cette vue admirable, dont la beauté et l’impression d’infini rapprochent tant du Créateur ; en même temps que sa solitude et son aspect sauvage montrent combien on est seul avec Lui et combien on n’est qu’une goutte d’eau dans la mer»
Au Sahara, plus grand désert de sable au monde, les sites archéologiques sont nombreux, les milliers de gravures et peintures rupestres, les grottes décorées et les troncs d’arbres silicifiés rappellent qu’il y a moins de 5000 ans ce vaste territoire était verdoyant et habité.
Ces sites font de l’Algérie l’un des plus riches musée naturel en plein air d’art préhistorique au monde.
Dans certaines oasis, grâce à des puits artésiens, on cultive des légumes et des fruits.
L’oasis de Tolga, produit les fameuses «deglet nour» (doigts de lumières), la meilleure datte au monde.
L’UNESCO, a classé le Hoggar, le Tassili, Ghardaïa, le balcon du Rhoufi, dans les Aurès, patrimoine mondial.
A 150 km au sud d’ Alger, le «Barrage vert», gigantesque entreprise de reboisement, s’étend sur 2000 km de long et 50 km de large, il est destiné à stopper l’avancé du désert vers le Nord du pays. Démarrage du chantier dans les années 90, fin du chantier, 2015/2020.


L’ALGERIE était déjà habitée à l’époque du Paléolithique, 500 000 ans avant J.C. On trouve dans l’Est algérien, plus de dolmens d’époque du Néolithique, qu’en Bretagne.
Les Phéniciens VII s. av. J.C., avaient déjà installé des ports dans cette contrée riche, puis vinrent ensuite les légions romaines qui bâtirent des villes dans des sites exceptionnels comme DJEMILA, TIMGAD, LAMBEZE, TIPAZA, CHERCHELL, DELLYS, TIDDIS, GUELMA…. pour les plus connus, dont les vestiges encore aujourd’hui nous enchantent, et les différents musées présentent des collections d’objets et de magnifiques mosaïques.
Avec ses terres riches, cette province romaine était devenue le grenier à blé de Rome.


Dés cette époque, les romains surent utiliser les nombreuses et abondantes sources (hammam) d’eaux froides ou chaudes. Eaux les plus chaudes du monde après celles de l’Islande, (98°C au hammam Meskhoutine) Eaux gazeuses, sulfureuses, fluorées, phosphorées, salines, ferrugineuses, arsenisées, magnésiennes, sulfatées, bicarbonatées, chlorurées, alcalines, et aussi les plus radioactives du monde.


Unique en Afrique, de magnifiques et étranges tombeaux circulaires d’inspiration hellénique, tel que le Medracen, IIIéme siècle avant J.C. ou le Tombeau Royal Mauritanien haut de 32 m et 185 m de circonférence, Ier s. a.v. J.C. La légende rapporte que la fille de Cléopâtre, Cléopâtre Séléné épouse de Juba II, roi berbère de Mauritanie, a été enterrée dans ce mausolée.


Peintres, (Fromentin, Delacroix, Dinet, Renoir …) écrivains et poètes, (V.Hugo, A. Dumas, A. Daudet, Lamartine, G. de Maupassant, P. Lotti, et bien d’autres) ne sont pas restés insensibles à la beauté, la luminosité et la sérénité des paysages et des personnages qui les animent. « Alger la blanche, un étalage de blanchisseuse. Par la-dessus, un grand ciel de satin bleu, oh ! mais si bleu. » Ecrivait A. Daudet.


Ne pas oublier l’importance de la flore, les amateurs de botanique découvriront plantes et fleurs classiques du bassin méditerranéen mais également une multitude d’espèces inconnues en Europe, ainsi que des forêts de pins et de sapins, de cèdres, d’eucalyptus, différentes variétés de chênes (liège, kermès, zéen, affares, rouvre, vert) L’Algérie produit un alfa de haute qualité, utilisé pour la confection de papiers de luxe, tel que le velin. En 1902, le Père CLEMENT, ‘’inventa’’ un nouveau fruit ; la CLEMENTINE. A la même époque, une célèbre boisson à ‘’secouer’’ à vu le jour, l’ORANGINA.


Le gaz et le pétrole, que nous consommons, font parties des richesses de l’Algérie.


Pendant la guerre 39/40, Alger fut le siège du gouvernement provisoire de la République française, en d’autres termes, la Capitale de la France, jusqu’en Août 1944.


Sur cette terre berbère, les vandales sont passés, les Byzantins se sont installés, la conquête Arabe a lieu a partir du VIIème siècle, par vagues successives jusqu’au XIème siècle, les Espagnols en firent, le temps d’une conquête éclaire, une colonie, avant l’arrivée des turcs et des barbaresques aux environ de 1500 jusqu’à la conquête française en 1830 qui pris fin en 1962. Les invasions, les guerres, les révoltes et révolutions, font malheureusement partie de l’histoire de ce pays aux riches potentialités (agricoles, maritimes, industrielles, ressources naturelles, tourisme). Il est à souhaiter que demain, dans la paix et la sérénité retrouvée, l’Algérie connaisse le développement quelle mérite.


Voilà, l’Algérie c’est un peu tout ça ! pays de contraste et de couleurs, terre de passage et d’invasion, l’Algérie, tel un eldorado, a su attirer sur son sol, des milliers de migrants, fuyant la guerre ou la misère, venus de toute l’Europe et notamment d’Espagne, du Portugal, de France, d’Italie, de Malte, de Russie, d’Allemagne, qui sont venus se joindre aux berbères, aux juifs et aux arabes déjà installés bien avant la conquête de 1830 : « On n’arrive jamais pour la première fois en Algérie, et lorsque que l’on s’en va, on ne la quitte pas pour toujours. » Citation de Malek Haddad, que je livre à ta méditation .


Yves Jalabert, né le 29 juin 1944 à Alger


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

http://www.marocainsdalgerie.net

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum